Alimentés par des taux de crédit qui sont toujours au plus bas, les banques assouplissent leurs conditions d’emprunt et de moins en moins exigeantes, le marché immobilier existant continue de fonctionner à plein régime. Est-ce que cette bonne santé du marché va durer ? Et si oui, pour combien de temps ?

Les experts ont rassemblé les conclusions de différentes sources d’actualités immobilières françaises pour donner un aperçu de l’immobilier parisien en 2019, en passant en revue les différents indicateurs les plus susceptibles d’influencer le marché et en présentant les perceptions globales des agents immobiliers.

Impôts2019 : l’année de prélèvement à la source

La question brûlante de cette année est le prélèvement à la source. Actuellement, l’impôt sur le revenu en France n’est pas déduit directement du salaire d’un employé, ce qui signifie que tous les contribuables résidents doivent remplir une déclaration de revenus annuelle et disposer de l’argent nécessaire pour payer leur éventuelle facture fiscale.

Ci-après l’avis des experts en vidéo :

Depuis le début d’année, toutefois, les impôts seront immédiatement déduits de leurs revenus. L’administration transmettra aux entreprises le taux d’imposition individuel à conserver sur les bulletins de paie de leurs salariés. Les propriétaires paieront leurs impôts fonciers directement aux autorités fiscales par versements.

L’indicateur de tension immobilière

Sur une note connexe, l’indicateur de tension immobilière ou ITI, qui mesure l’équilibre entre l’offre et la demande dans une zone géographique donnée et à un moment donné, fait actuellement apparaître un léger déséquilibre de pouvoir en faveur des vendeurs, contribuer à la hausse des prix dans un contexte de taux bas.

Par ailleurs, les spécialistes notent que l’évolution de l’ITI dans différentes zones suggère un rapport plus équilibré entre acheteurs et vendeurs et donc, à long terme, une évolution des prix moins dynamique. Toutefois, pour permettre aux premiers acheteurs d’acheter, les banques offrent des prêts à des conditions de plus en plus longues.